Bibliothèque Pour Tous du Conquet      

Liens

Retour à la page d'accueil       Dialoguez avec nous :     Accès adhérent

Nous localiser

Médiathèque Bibliothèque Ludothèque
Horaires Agenda Galerie Photos Historique Centre
multimédia
Nouveautés Prix Jeunesse
Livrentête
Prix CBPT
Prix Hors Champ
Nouveautés Animations







SELECTION LIVRES PRIX Hors Champ 2017-2018



        



"La fonte des glaces"
BAQUÉ Joël, P.O.L Editeur, 2017

Louis vit une retraite toulonnaise paisible, rythmée par un quotidien routinier. Ce fils tendrement couvé par sa mère, veuf sans enfant, a eu une vie banale d’artisan charcutier. Un jour, dans une brocante, il achète un manchot empereur empaillé. Sa passion pour le palmipède bouleverse sa vie jusqu’à le mener aux pôles et le hisser à une notoriété bien involontaire…
Dans un récit burlesque, Joël Baqué s'attaque au réchauffement climatique et le résultat est inénarrable. Il a un joli don de conteur et son style inventif, riche en images et trouvailles piquantes illustre avec bonheur une tournure d’esprit originale et une imagination féconde particulièrement dans quelques scènes d’anthologie. Quant à son personnage principal, monsieur Tout-le-monde pris d’une passion hors norme, on fond pour lui comme les icebergs.


"Mariage contre nature"
Yukiko Motoya, Edition : Picquier, 2017 128p.

San, femme au foyer, mariée depuis quatre ans, remarque, stupéfaite, que son visage et celui de son mari se mettent à se ressembler. Sa voisine, qui sort son chat incontinent, lui raconte que la même mésaventure déroutante est arrivée à des amis. Vautré chaque soir devant la télévision, le mari de San dépérit. Son visage se délite chaque jour davantage. Le plus étonnant est à venir !
Étrangeté garantie dans cette fable sur le mariage et l'existence qui dresse un portrait désenchanté du Japon. Les humains y sont fatigués, parents et enfants en sont absents. La nourriture et les animaux domestiques semblent les derniers liens qui rattachent à la vie. Les questions de l'identité, de la soumission et de la domination sont évoquées autour de ce couple presque ordinaire. L'écriture est aussi précise que l'atmosphère est fuyante et intrigante. L’humour pince-sans-rire irrigue le roman dont le fantastique paisible s'épanouit dans une chute surprenante.


"Une histoire des loups"
Emily Fridlund, Edition : Gallmeister, 2017

Madeline mène, avec ses parents, une vie rude dans une cabane en rondins au bord d’un lac du Minnesota. Livrée à elle-même, l’adolescente est curieuse de tout, de la nature comme des humains. Un soir elle découvre, à la jumelle, une famille emménageant sur la rive opposée. Le père s’absentant, elle s’insinue dans la vie de la mère et de l’enfant, un bambin de quatre ans. Sans vraiment s’en rendre compte, elle va assister à un meurtre très particulier.
Troublant, tel est ce premier roman d’une native de la fameuse « Région des 10 000 lacs ». La nature y est oppressante, avec ses immenses plans d’eau et ses forêts. On entend, comme une petite musique têtue, le monologue intérieur de la jeune fille. Innocente et perdue, elle découvre sans bien les saisir les manipulations plus ou moins délibérées des adultes. Entre leur banalité mensongère et sa fascination pour le monde puissamment poétique du garçonnet, que peut-elle bien comprendre ?


"Marx et la poupée"
Maryam Madjidi, Edition : Le Nouvel Attila, 2017

Maryam naît de parents opposants communistes dans un Iran bouleversé par la révolution. De sa petite enfance elle garde des images mêlées d’angoisse et de tendresse. Délaissant la politique, ses parents décident de s’exiler en France. Pour Maryam cette deuxième naissance se fait dans la douleur : déchirement de quitter le pays natal, séparation de sa grand-mère adorée… Il lui faut ensuite oublier sa langue maternelle pour se fondre dans le français et reprendre racine.
Maryam Madjidi évoque son enfance d’une écriture originale, par petites touches. Elle avance comme le fait la mémoire en balançant entre présent et passé, faisant resurgir les images marquantes, dialoguant fictivement avec ses proches, mettant à distance parfois la petite fille qu’elle était. Ces bribes de souvenirs racontent le chagrin de l’exil, l’équilibre difficile à trouver lorsque l’on se construit sur deux langues : le persan et le français. Son cœur balance. Oublier l’une pour maîtriser l’autre ? Revenir à ses origines ? Le récit d’une grande finesse est tour à tour réaliste, onirique, émouvant et d’une élégante légèreté.



Ce prix de littérature a été créé en 2016 par l'Union Nationale Culture et Bibliothèques Pour Tous (CBPT). www.uncbpt.com
logo

Quatre titres sont proposés aux lecteurs dès octobre pour la sélection 2017-2018. Le lauréat sera désigné en mai 2018, lors de l’Assemblée Générale de l’Union Nationale CBPT.

Réglement et argumentaire.